Conférence-débat FONGAFIP : le budget de l’Union Européenne

Le 27 septembre 2018, dans le cadre de ses soirées débat, l’Association pour la Fondation Internationale de Finances Publiques (FONDAFIP) a organisé un débat autour du budget et des priorités de l’Union européenne. En ma qualité de commissaire aux finances et aux affaires européennes, j’ai débattu aux côtés notamment de Jean Arthuis, Député européen, Président de la Commission des budgets du Parlement européen.

Christophe Jerretie estime que la nouvelle génération accepte plus l’Europe, et se montre plus optimiste en ce qui concerne la perspective de transférer au niveau européen ce qui relève du bien commun de l’ensemble. Il distingue pour sa part deux niveaux d’acceptabilité de l’Europe : les parlementaires, l’opinion publique.

Selon lui pour comprendre le défaut de compréhension et de communication entre l’Union européenne et les Etats-membre, un parallèle simple peut être fait avec la relation entre les intercommunalités et l’Etat. Le décalage et l’incohérence des mesures et actions menées par l’Etat pour les intercommunalités s’apparente à celui qu’on observe de la part de l’UE pour ses Etats-membres. La génération « Erasmus » est cependant un point positif en termes d’acceptabilité de l’UE et de compréhension de ses divergences internes. L’intérêt aujourd’hui pour préparer une UE forte est de voir quels sont les budgets que l’ont peut faire passer du budget national au budget européen.