D’est en ouest corrézien, à la rencontre des nouveaux maires…

Du territoire uzerchois au territoire de Haute-Dordogne, je suis allé à la rencontre des nouveaux maires pour les féliciter et échanger sur leurs projets de mandature.

Jean-Luc Aigueperse, maire d’Eyburie, Jean-Michel Faugeras, maire d’Espartignac, Aurélie Gibouret, maire de Mestes, Daniel Delpy, maire de Valiergues, Dominique Miermont, maire de Neuvic, Frédéric Bivert, maire de Liginiac et Pierre Mathes, maire de Sérandon m’ont ouvert les portes de leurs mairies.

L’accueil de nouvelles populations, le développement ou la consolidation d’activités de loisirs et touristiques, la création d’offres de services, l’aménagement du bourg, … autant d’objectifs partagés par l’ensemble des maires pour faire vivre leur commune. De façon concrète et en prévision durant leur mandat : projets de lotissement, aménagement de commerces multi-services, réalisation de diagnostics patrimoniaux et énergétiques des bâtiments publics, rénovation des espaces publics et du petit patrimoine, création d’une maison médicale, … : des projets parfois longs et complexes pour lesquels les maires pourront solliciter l’assistance technique et/ou financière de l’Etat, de la Région, du Département, de l’intercommunalité.

Concernant l’engagement de l’Etat auprès des territoires, l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), née le 1er janvier 2020, porte un objectif clair : accompagner les élus locaux dans la mise en oeuvre des projets de territoire. Investie de trois grandes missions (ingénierie locale, mise en oeuvre de programmes nationaux, élaboration de pactes territoriaux), l’ANCT entend conseiller et soutenir les collectivités territoriales en complémentarité des structures locales existantes.