Journée nationale d’hommage aux anciens harkis : reconnaissance, réparation et solidarité

Chaque 25 septembre, la France rend hommage à l’engagement des anciens harkis et autres membres des formations supplétives ou assimilées qui ont combattu aux côtés de l’armée française pendant la guerre d’Algérie, de 1954 à 1962.

En 2018, un groupe de travail, crée par Geneviève Darrieussecq alors secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées, a rendu un rapport « Aux harkis, la France reconnaissante ». Il établissait le bilan des dispositifs de reconnaissance et de réparation existants et proposait de nouvelles mesures adaptées : revalorisation de l’allocation de reconnaissance pour les anciens harkis et de l’allocation viagère pour leurs veuves, création d’une fonds de solidarité et accompagnement renforcé vers l’emploi pour leurs enfants, préservation des archives, pérennisation de lieux de mémoire,…

« L’histoire des harkis, c’est aussi la nôtre. Elle est celle de toute une nation. Elle est une part de l’histoire de la France. Elle ne peut être ni tue ni oubliée. »

Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée chargée de la mémoire et des anciens combattants