Elu national dans l’esprit, élu local dans le coeur…

Élu pour représenter la Nation, le député participe à l’exercice de la souveraineté nationale. Il vote la loi et contrôle l’action du Gouvernement. Tels sont mon statut et mes missions que « j’emprunte », le temps d’un mandat, à la Constitution du 4 octobre 1958.

L’actualité parlementaire de ces 9 derniers mois a été dense et a sollicité de ma part de la réactivité compte tenu des sujets d’importance traités : état d’urgence, condition animale, agriculture, sécurité publique, finances, plan de relance.

En ma qualité de commissaire aux finances et de co-rapporteur spécial des collectivités territoriales, j’ai eu à examiner pas moins de 5 projets de loi de finances depuis mars 2020. Dans la procédure législative, l’examen en Commission d’un projet ou d’une proposition de loi précède la discussion en séance publique. Les débats au sein de la Commission sont denses, riches et argumentés ; ils préparent l’hémicycle. Pour ces 5 projets de loi, nous avons consacré plus de 100 heures en Commission des finances et 270 heures en séance publique.

Ce travail de législateur, ce n’est donc pas seulement une présence dans l’hémicycle, ni un vote irréfléchi ou inconsidéré sur un texte. Ce vote, il est le fruit d’heures de débats au sein des Commissions et des groupes de travail quand on estime nécessaire d’approfondir certains pans d’un texte de loi.

Quant à ma mission de contrôle, je l’exerce via les questions écrites ou orales sur des politiques publiques ou des dossiers corréziens. Des rapports sur des thématiques particulières sont également réalisés notamment au sein de la Commission des finances lors du « Printemps de l’évaluation ».

Ce travail de législateur et de contrôleur, il se nourrit de mon travail de terrain : en RDV à ma permanence, au téléphone, par correspondance écrite ou directement à votre contact, particuliers, associations, entrepreneurs, artisans,... Cette année, 350 dossiers de sollicitations locales ont été étudiés par mon équipe parlementaire. Même si les déplacements sur le terrain ont été réduits compte tenu du contexte sanitaire, je demeure pleinement mobilisé pour être le relais de vos préoccupations à l’Assemblée nationale, dans la mesure où celles-ci ont une dimension législative.

Je souhaite à chacun d’entre vous d’excellentes fêtes de fin d’année.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s