Nathalie Elimas, secrétaire d’Etat chargée de l’éducation prioritaire à l’écoute de nos élèves et enseignants…

Ce jeudi 25 février, Nathalie Elimas, secrétaire d’Etat chargée de l’éducation prioritaire, a rencontré les personnels et les élèves de deux établissements scolaires brivistes : l’école Jules Romains et le collège Jean Moulin.

Intégrés au Réseau d’Education Prioritaire plus (REP +), ces établissements bénéficient notamment de classes dédoublées, de financements pour effectuer des sorties, des projets, de soutiens spécifiques pour les élèves en difficultés, de temps de formation et de concertation renforcée,…un dispositif avec pour objectif : la réussite par l’école.

Nous avons assisté à la présentation d’une classe défense et d’une classe de sapeurs-pompiers, de séances de lecture et d’éloquence dans ces établissements. Mme Elimas a pu apprécier l’implication des équipes pédagogiques et éducatives, la mobilisation de la ville et du tissu associatif, la valeur ajoutée des partenariats avec les sapeur-pompiers et l’armée (126eme régiment d’infanterie de Brive)… tous animés par la volonté de faire réussir nos élèves.

Renforcer et faire évoluer la politique d’Education prioritaire en luttant plus efficacement contre les inégalités sociales et territoriales est l’une des priorités du gouvernement. Et dans cette perspective, seront expérimentés dans 3 académies à la rentrée prochaine les contrats locaux d’accompagnement. Une enveloppe de 3,2 millions d’€ sera dédiée à cette expérimentation.

Parallèlement, le label « Cité éducative » qui vise à intensifier la prise en charge éducative des enfants et des jeunes, avant, pendant, autour et après le cadre scolaire, sera élargie à de nouveaux territoires de ville ; peut-être à Brive à l’occasion de la prochaine vague de labellisation… ? Dans le cadre du projet de loi de finances 2021, nous avons voté une enveloppe de 17 millions d’€ au titre de la « politique de la ville » consacrée à ce dispositif.

Lors de sa visite, nous avons abordé l’éducation prioritaire dans le monde rural. Elle a confirmé que son ministère y portait autant d’attention. Elle a également évoqué un dispositif nouveau dénommé «les territoires éducatifs ruraux». Par ailleurs, nous pouvons déjà rappeler que 88% des classes de primaires ont moins de 24 élèves cette année en Corrèze

Je remercie sincèrement Nathalie Elimas pour sa venue qui met en lumière nos enseignants œuvrant au quotidien pour apporter une réponse pédagogique, sociale et éducative aux familles et aux élèves au sein de l’école de la République .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s