Sur le terrain… de la Fondation Jacques Chirac

🥾 Sur le terrain de la Fondation Jacques Chirac. Un modèle d’humanité qui donne sa place à la différence.

Depuis sa crĂ©ation en 1971, la Fondation Jacques Chirac rĂ©pond aux besoins des personnes en situation de handicap mental, psychique, polyhandicap, et avec des troubles du spectre de l’autisme. Tout en Ĺ“uvrant Ă©galement Ă  la recherche sur l’amĂ©lioration de l’accompagnement des personnes handicapĂ©es. Aujourd’hui, la Fondation Jacques Chirac compte 35 sites (Corrèze, Creuse, Puy de DĂ´me) et emploie près de 900 personnes ; elle est l’un plus gros employeur de la Haute-Corrèze.

Après avoir découvert le site de Saint-Setiers il y a quelques années, sa présidente Françoise Béziat m’a fait découvrir plusieurs établissements de la Fondation :

  • Ă  Ussel, le SESSAD TSA PrĂ©coce « Pas Ă  Pas Â», Service d’Education SpĂ©ciale et de Soins Ă  Domicile
  • Ă  Bort-les-Orgues Ă  La Saule, le centre d’habitat, le foyer occupationnel et l’ESAT

En prĂ©sence de ses Ă©quipes de direction – Jo Chambon, Michel Vergne, Thibault Deschamps, Anne Bryche et Thierry Tible – et chaleureusement accueilli par les rĂ©sidents.

La Fondation Jacques Chirac, un accompagnement dès le plus jeune âge

DĂ©diĂ© aux enfants âgĂ©s de 12 mois Ă  6 ans prĂ©sentant des Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA), le SESSAD accompagne les enfants dans le milieu ordinaire pour une durĂ©e maximale de 2 ans. Sur ces 3 sites (Ussel, Tulle et Ussac), il accueille jusqu’à 41 enfants. Agir prĂ©cocement pour mettre en Ĺ“uvre un projet de vie adaptĂ© Ă  l’environnement de l’enfant et faciliter l’éducation par les parents. Des bienfaits indĂ©niables : progression des enfants dans les gestes du quotidien, diminution des angoisses, Ă©panouissement social, apaisement et soulagement pour les parents.  

Des difficultĂ©s nĂ©anmoins sur le recrutement de professionnels de santĂ© et sur l’après SESSAD ; en effet, la rupture de parcours est une rĂ©alitĂ©. D’oĂą la nĂ©cessitĂ© impĂ©rieuse de dĂ©cloisonner les compĂ©tences et responsabilitĂ©s de chaque secteur (mĂ©dical, paramĂ©dical, administratif,…), de dĂ©velopper des pratiques de coopĂ©ration et de coordination du parcours de la personne handicapĂ©e et d’assouplir les procĂ©dures. L’Etat a ici tout son rĂ´le Ă  jouer en privilĂ©giant une approche transversale centrĂ©e sur la personne et son entourage et qui prend en compte l’ensemble de leurs besoins, tout au long de la vie.

La Fondation Jacques Chirac, l’inclusion à l’âge adulte

La Fondation Jacques Chirac relève également le défi de l’accompagnement des adultes. Logements, travail, loisirs, l’inclusion est travaillée de façon globale. A La Saule, Le centre d’habitat accueille des adultes handicapés exerçant leur activité professionnelle à l’ESAT. Espaces de vie communs, chambres individuelles, les résidents évoluent dans un lieu de vie presque ordinaire. A la différence du foyer occupationnel qui, lui, accueille des adultes dont le handicap ne permet pas ou plus d’exercer une activité professionnelle, y compris en milieu protégé.

Tous bĂ©nĂ©ficient d’un environnement d’autonomie sociale et pratique avec au quotidien pour les accompagner des Ă©ducateurs spĂ©cialisĂ©s, des Ă©ducateurs sportifs, des infirmiers, …

La Fondation Jacques Chirac ou le parcours du combattant de la personne handicapĂ©e ?

Ce parcours, le personnel de la Fondation Jacques Chirac s’efforce au quotidien d’en faire, pour la personne handicapĂ©e, un parcours de vie, en la plaçant en dĂ©cision et en responsabilitĂ© ; avec une humanitĂ© et un dĂ©vouement sans commune mesure. Mais le parcours du combattant demeure le plus souvent dans la gestion administrative du handicap – pluralitĂ© d’acteurs, processus de validation, complexitĂ© des procĂ©dures,…- et le recrutement de personnel.

Il appartient à l’Etat de laisser la liberté d’action, de faire confiance, de revaloriser les métiers médico-sociaux car la Fondation Jacques Chirac a la compétence et l’énergie requise pour innover dans la prise en charge du handicap.


Cette journée de visite des établissements, d’échanges avec les équipes dirigeantes et de partage avec les résidents a conforté ma vision de la Fondation Jacques Chirac : un passé, un présent et un avenir au service des personnes handicapées.

Je remercie Françoise Béziat, ses équipes et les résidents pour leur chaleureux accueil.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s